Back to top

Têtu

Souscrire à flux Têtu Têtu
têtu· est le 1er média gay sur l'actu LGBT, portant un regard masculin différent sur la culture, la découverte et le bien-être.
Mis à jour : il y a 2 heures 3 min

Mort de l'actrice Anne Heche : Ellen DeGeneres adresse un dernier message à son ex

il y a 8 heures 53 min
La célèbre animatrice de talk-show Ellen DeGeneres a partagé un ultime mot d'adieu à Anne Heche, son ancienne compagne décédée le 12 août à la suite d'un accident de voiture. Vers la fin des années 90, leur couple avait beaucoup contribué à la visibilité lesbienne aux États-Unis. googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434409290-0'); });

Une semaine après son grave accident de voiture, l'actrice américaine Anne Heche s'est éteinte vendredi 12 août. En apprenant la tragique nouvelle, Ellen DeGeneres s'est fendue d'un bref message sur Twitter pour celle qui fut sa petite amie. "C'est une triste journée, écrit la présentatrice américaine. J'envoie aux enfants d'Anne, à sa famille et à ses ami·es tout mon amour." Un adieu succinct mais symbolique, quand on se souvient que leur couple, vers la fin des années 90, a participé à la visibilité lesbienne aux Etats-Unis.

This is a sad day. I'm sending Anne's children, family and friends all of my love.

— Ellen DeGeneres (@TheEllenShow) August 12, 2022

Ce contenu n'est pas visible à cause du paramétrage de vos cookies.

Paramétrer mes cookies

À lire aussi : Mylène Farmer à Salman Rushdie : "Je lui envoie toute ma tendresse"

Peu après avoir fait en 1997 son coming out public, qui avait causé un certain ramdam médiatique, Ellen DeGeneres s'affiche en effet au bras d'Anne Heche, alors connue pour avoir joué dans Donnie Brasco et Souviens-toi... l'été dernier. Elles s'imposent alors comme l'un des rares couples lesbiens visibles de cette période. Leur rupture survient en août 2000, après trois années de relation. Alors que la célèbre animatrice trouve ensuite l'amour auprès de Portia de Rossi, Anne Heche se marie au caméraman Coleman Laffoon avec qui elle a un fils, puis divorce avant de se mettre en couple avec l'acteur James Tupper, avec qui elle a un deuxième enfant.

À lire aussi : Ces coming out lesbiens qui ont marqué l'histoire

Anne Heche a succombé à un tragique accident

Le 5 août, c'est au volant de son véhicule – et sous l'influence de narcotiques, selon les premiers examens toxicologiques – qu'Anne Heche cause deux accidents de voiture dans le quartier de Mar Vista à Los Angeles. Elle percute d'abord le garage d'un immeuble avant de s'écraser contre une maison, causant un gros incendie qui ravage le bâtiment mais épargne heureusement la résidente du lieu. À la suite de ce drame, Anne Heche est transportée à l'hôpital, où elle se retrouve dans le coma. Les médecins déclarent sa mort cérébrale le 12 août. Son corps a ensuite été artificiellement maintenu en vie jusqu'au 15 afin de préserver ses organes qui seront donnés.

"Mon frère Atlas et moi avons perdu notre mère, déclare Homer Laffon, son premier fils, dans un communiqué relayé par The LA Times. Après six jours de hauts et de bas émotionnels inattendus, je me retrouve avec une tristesse sans nom. Avec un peu de chance, ma mère est libérée de sa douleur et peut commencer à explorer ce que je lui souhaite être une vraie liberté éternelle."

À lire aussi : "Mon monologue final" : les larmes d'Ellen DeGeneres pour la dernière de son émission

googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434471533-0'); });

Crédit photo : Shutterstock

Mylène Farmer à Salman Rushdie : "Je lui envoie toute ma tendresse"

dim. 14 Aoû. 2022, 17 h 42
Salman Rushdie et la chanteuse française sont amis de trente ans. Après la tentative d'assassinat de l'écrivain britannique sous fatwa iranienne par un fanatique islamiste à New York, Mylène Farmer a adressé à Salman Rushdie – qui va mieux ce dimanche – des mots de soutien tendres. googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434409290-0'); });

J'ai connu des putains de ténèbres. Mylène Farmer aurait pu ouvrir comme "Désobéissance" son hommage à Salman Rushdie, l'écrivain britannique lardé de coups de couteau à New York ce vendredi 12 août, sur une estrade où il s'apprêtait à prendre la parole dans une conférence, par un fanatique islamiste. Par chance, les nouvelles sont meilleures ce dimanche concernant l'état de la victime. En fin d'après-midi, sa famille a ainsi publié un communiqué rassurant : "Malgré ses graves blessures aux séquelles irréversibles, son habituel sens de l’humour fougueux et provocant reste intact".

A family statement… @SalmanRushdie #SalmanRushdie pic.twitter.com/tMrAkoqliq

— Zafar Rushdie (@ZafRushdie) August 14, 2022

C'est dans le Journal du dimanche ce 14 août que l'artiste prend la parole. Mylène Farmer "avait rencontré Salman Rushdie au mitan des années 1990, dans une galerie d’art londonienne, explique le JDD. Ils se sont liés d’amitié." Salman Rushdie, apprend-on également, "a assisté aux méga concerts de la chanteuse à maintes reprises" – une image réjouissante qui apaise, un instant, celle de son corps sur une civière, vendredi, le corps martyrisé à plusieurs endroits.

À Salman Rushdie, Mylène

"Mylène, c’est l’une des plus belles femmes que j’aie jamais rencontrées", disait en 1999 dans Vogue l'auteur des Versets sataniques, rapporte toujours le JDD. Ses textes, entre mélancolie et sensualité, ­souffrance et abandon, m’émeuvent. Sa voix, moitié de ce monde, moitié d’ailleurs, est étonnante, c’est la voix d’un ange déchu."

"Salman est un écrivain que j’aime et qui me touche depuis de longues années mais aujourd’hui c’est l’homme, l’ami, à qui je pense. Je lui envoie toute ma tendresse", témoigne simplement Mylène Farmer. Et nous avec elle. À l'audace je fais le serment

À lire aussi : Drag Race, Pride, Barbara Butch, Benjamin Siksou… au sommaire du têtu· de l'été

googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434471533-0'); });

Crédits photos : Creative Commons

"Drag Race France" : de Hugo Bardin à Paloma, le parcours d'une reine

sam. 13 Aoû. 2022, 16 h 55
Elle a brillé tout au long de la première saison de Drag Race France par ses irrésistibles performances et ses looks pointus. Mais comment est née Paloma, la nouvelle reine des drag queens françaises ? Récit. googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434409290-0'); });

Si vous avez suivi la première saison de Drag Race France, adaptation frenchy du phénomène de pop culture qu’on ne présente plus, RuPaul’s Drag Race, le sacre mérité de Paloma en finale n’a pas dû vous étonner outre-mesure. Dès le premier épisode, la performeuse a régalé le public avec un sketch hilarant où elle incarnait une hippie blanche opportuniste. L'engouement autour d'elle s'est confirmé après l’épisode du Snatch Game, où elle a incarné une savoureuse version drag de Fanny Ardant. Paloma appartient à la catégorie des "comedy queen". Son "J’adoooore les homosexuels !" devient instantanément un gif (et on ne comprend toujours pas comment elle n’a pas pu gagner cette semaine-là…). ...

La France sacre sa queen

ven. 12 Aoû. 2022, 10 h 13
Attention, si vous n'avez pas encore regardé la finale de la première saison de Drag Race France, cet article divulgâche le nom de la gagnante, sacrée au terme d'une jolie saison. googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434409290-0'); });

La France a une incroyable queen. Elle en a même beaucoup, on le savait déjà, et la première saison de Drag Race France en aura offert un bel échantillon, réunissant au départ de la compétition dix candidates s'inscrivant dans différentes traditions de drag, qui nous ont fait vibrer, rire et pleurer cet été au long de huit épisodes réussis pour l'inauguration tricolore de l'émission iconique créée par RuPaul.

À lire aussi : "Drag Race France", house music et violences policières : entretien avec Kiddy Smile

C'est donc Paloma qui repart avec la couronne de cristal à 40.000 euros offerte à la gagnante de cette édition, remportée au nez et à la barbe des deux autres finalistes de haut niveau, La Grande Dame et Soa de Muse. Une victoire logique, tant la reine intello, élégante et drôle avait imposé son style jusqu'à se retrouver plébiscitée par nombre de fans en amont de la finale diffusée en streaming sur France.tv Slash ce jeudi 11 août (pour les inconditionnels de la télé, l'épisode sera diffusé samedi sur France 2 en dernière partie de soirée).

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Drag Race France (@dragrace_france)

Paloma, queen tellement romanesque

De son vrai nom Hugo Bardin, le comédien âgé de 31 ans qui incarne Paloma (on ne vous dira pas en revanche l'âge de la queen, cela ne se fait pas) est natif de Clermont-Ferrand. Personne ne sera surpris d'apprendre qu'il est passé par le cours Florent, tant ses talents d'art dramatique ont complété dans l'émission la qualité irréprochable de son autre atout principal : le sens de la mode. Le tout serti d'un humour efficace et fin qui avait notamment marqué le Snatch Game, avec son interprétation naturelle de Fanny Ardant.

Si notre petit cœur se serre à l'idée que Drag Race France, c'est déjà fini, il est rasséréné par le tweet de Stéphane Sitbon-Gomez, directeur des antennes et des programmes de France Télévisions, confirmant que saison 2 il y aura. On espère y revoir Nicky Doll qui, au fil des épisodes, a imposé sa marque tout en bienveillance dans une saison qui aura donné à la déclinaison tricolore de l'émission une patte particulière, cocorico. D'ici là, la France a une reine dont on n'a pas envie de couper la tête !

À lire aussi : "Drag Race France" : Nicky Doll, itinéraire d'une queen au sommet

Quelle incroyable aventure ! Merci au formidable public ! Bravo à #Paloma et à toute la team #DragRaceFrance @Endemol_France @Daphne_Burki01 @AlexandraRedde @thenickydoll et évidemment en avant pour la saison 2 ! @dumontflorent @antoineboilley @Francetele @jeanlouistv @antuan https://t.co/f0E9ri6jQi

— Stéphane SitbonGomez (@stephanesg) August 11, 2022

googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434471533-0'); });

Crédit photo : France.tv Slash

Théâtre : Gabriel Marc ressuscite Jacques de Bascher, prince des nuits parisiennes

jeu. 11 Aoû. 2022, 15 h 38
Dandy iconoclaste et décadent, compagnon de Karl Lagerfeld et amant d'Yves Saint-Laurent, Jacques de Bascher, mort du sida en 1989 à seulement 38 ans, a marqué son époque jusqu’à en devenir une figure symbolique. Le comédien Gabriel Marc le fait revivre dans un spectacle seul en scène à son image : intelligent, trash, tragique, drôle et sexy… À voir en ce moment au Théâtre de la Contrescarpe à Paris.  googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434409290-0'); });

Une salle de bains surprenante, qui à elle seule reflète aussi bien la psyché de Jacques de Bascher que de son époque, le début des années 80. Autour d’une baignoire sombre et brillante, une table basse, un magnétophone et des cassettes, quelques vêtements dispersés, son ours en peluche, un vinyle de Donna Summer. Gabriel Marc, qui a écrit la pièce après des études de mode et de théâtre, fait de ce lieu l’épicentre de la vie intime de son héros. "J’ai fait mille dessins depuis 2019, se souvient-il, mais je suis tombé sur une photo de sa salle de bains qui était absolument fascinante et j’ai décidé que cela serait le décor du spectacle ! Avec quelques petites surprises, puisqu’elle devient un peu tous les lieux qu’il a pu fréquenter."...

Soa, Paloma, La Grande Dame : quelle queen mérite de gagner la finale de "Drag Race" ?

jeu. 11 Aoû. 2022, 11 h 52
Au terme de huit semaines de compétition acharnée (et glamour), Drag Race France couronne ce jeudi 11 août la gagnante de sa première saison. Alors pour cette finale, plutôt team Paloma, La Grande Dame ou Soa de Muse ? Chacun·e défend sa queen… googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434409290-0'); });

Depuis une semaine, une question fatidique divise sur les réseaux sociaux tout autant qu'au sein de la rédaction de têtu· : qui, du trio La Grande Dame-Soa de Muse-Paloma, mérite de remporter la première saison de Drag Race France ? À l'approche de la finale tant attendue – disponible dès 20h ce jeudi 11 août en streaming sur France.tv Slash et diffusée en dernière partie de soirée samedi sur France 2 –, les langues se délient et les avis se font de plus en plus tranchés. C'est pourquoi on a décidé de partager avec vous nos plaidoyers en faveur de chacune des queens prétendantes. Comme ça, pas de jalouse ! Et vous, pour laquelle votre cœur penche-t-il ?

À lire aussi : "Drag Race France", house music et violences policières : entretien avec Kiddy Smile

Le choix d'Olga : Soa de Muse

"Rangez vos pères, cachez vos frères, n'oubliez pas vos maris..." Le règne à venir ne peut qu’être celui de Soa de Muse. Dès le lever de rideau sur la workroom, la "créature" (comme l’appelle avec tendresse et admiration sa sœur La Big Bertha) crève l’écran, aussi bien avec sa chanson cabaret dans le talent show que sur le runway Liberté-Égalité-Jean-Paul Gaultier, et sort gagnante du tout premier épisode de l’histoire de Drag Race France ! Entre le lancement et la finale, il n’y a plus qu’à boucler la boucle pour l’extraordinaire queen non-binaire.

D’ailleurs, tout comme l’autre étoile finaliste Paloma, notre star Soa affiche deux victoires au compteur, car elle a également remporté le défi girls band et la nuit des 1.000 Mylène, deux moments iconiques en un qui feront pour toujours faire boom boom à nos cœurs.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Drag Race France (@dragrace_france)

Mais si vous n’avez pas la fameuse bosse des maths, ni l’envie d’aborder cette finale dans un esprit purement rationnel, rappelez-vous aussi qu’entre deux manches remportées, la Muse n’a pas manqué de briller… Par exemple, avec son inénarrable interprétation, risquée, surprenante et payante, du monument de Fort Boyard, Félindra tête de tigre, au Snatch Game ! Et son runway, juste après, sur la thématique lendemain de soirée ? Inspiré d’un dicton de guerrière répété par sa mère ("Tu vas prendre des coups, mais tu vas en redonner en retour"), Soa de Muse livre un look politique sur le danger d’être femme ou perçu·e comme tel·le dans l’espace public dans une société hétéropatriarcale. Lé-gen-daire.

"Elle ouvre la bouche et le temps s'arrête", c’est ce que disait Lolita Banana du talent show de Soa à l’épisode 1, présage pour la suite de la saison, puisque la Muse n’a cessé de nous épater, semaine après semaine.

À lire aussi : "Drag Race France", épisode 7 : mini twist et maxi déception

Le choix de Florian : Paloma

Paloma, c'est pour moi l'évidence. Car en dépit des qualités indéniables des deux autres finalistes au gré de la compétition, la queen clermontoise de la saison a su se montrer à la hauteur de chaque challenge, mini comme maxi, se détachant avec ses traits d'esprit et ses clins d'œil culturels souvent pointilleux. Elle prend plaisir à proposer un drag intelligent, savamment élaboré bien que pas toujours accessible à toustes. En témoigne son look lors du défilé Haute Couture, pensé comme un hommage bluffant au dessinateur de mode Erté que seul·es les fashion freaks connaissent. Et qui contraste avec celui proposé dans le deuxième épisode, où l'on a découvert Paloma dans une combinaison écarlate et épineuse référençant Lady Oscar, héroïne d'un animé nippon popularisé vers la fin du siècle dernier. Épreuve après épreuve, elle s'est évertuée à façonner un drag exigeant mais pas pompeux, esthétique de prime abord, et tout en symboliques.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Drag Race France (@dragrace_france)

Mais Paloma, ça n'est pas que du beau ou du réfléchi. C'est aussi de l'humour ! Il n'y a qu'à évoquer sa parodie cosmique – vous l'avez ? – de Fanny Ardant lors du fameux Snatch Game. La drag queen est parvenue sans efforts à saisir l'élégance bourgeoise comme l'aura lunaire de l'actrice césarisée, se hissant au sommet des meilleures performances de ce challenge iconique de RuPaul's Drag Race. Pour preuve, son "j'adore les homosexuels, ils sont tellement romanesques", prononcé d'une voix suave si marquante, résonne encore dans ma tête à peu près dix fois par jour, à tel point que tout autour de moi est devenu "tellement romanesque". Oui, l'heure est grave...

Alors, parce qu'elle est la candidate la plus complète de cette première saison, réunissant à la fois drôlerie, charisme et esthétisme, Paloma est ma queen victorieuse de Drag Race France. Il n'y a plus qu'à espérer que Nicky Doll et le jury final soient du même avis. En français, s'il vous plaît !

À lire aussi : Drag Race, Pride, Barbara Butch, Benjamin Siksou… au sommaire du têtu· de l'été

Le choix de Thomas : La Grande Dame

Quand j’étais petit, enfin pré-ado, je pouvais me faire pouffer de rire rien qu’en me repassant en tête la scène du whisky dans La Cité de la peur. MDR tout seul, qu’il était le petit gars. Eh bien, depuis deux semaines, je parviens au même résultat en repensant à la dégaine de La Grande Dame dans sa pub "pshit pshit, le parfum plein d’alcool pour celles qui en ont dans le slip…", dans l’un des plus beaux épisodes de cette saison (le 6e). Mon humour n’a manifestement guère évolué depuis le burlesque des Nuls, mais mon amour pour cette fashion queen – tandis que mon cœur balançait encore avec d’autre(s) concurrente(s) – a alors sérieusement commencé de prendre une pente qui s’est encore trouvée forcie la semaine suivante par ses deux lip sync, proprement légendaires…

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Drag Race France (@dragrace_france)

Comprenez-moi : je trouve que la mode, c’est très joli, mais ça ne m’ébaudit pas. Pas, en tout cas, comme des talents d’acting à la Paloma (trop bien qu’elles se soient rencontrées, avec Elips), à la Grande Dame, ou comme le rire que suscite aussi la Big Bertha, à sa tendre manière brutale. Moi, avant de fondre pour une queen à la télé, faut que je me la figure en soirée, dans son rôle de phare de commu, nous arrachant des sourires quand la nuit partait mal, incomparable compagne de drague, nous rappelant à l’inverse que notre condition est joyeuse mais grave, quand elle suscite la réflexion en se faisant le miroir de nos travers.

Or la Grande Dame, en lip sync, use à merveille de son expression corporelle, de son acting silencieux, quand Paloma a besoin de mots pour exprimer la force drôle de son imaginaire. Alors, quand elles se sont livrées l’une contre l’autre à l’épreuve reine, on a soudain vu Paloma surpasser La Grande Dame en élégance et grande beauté – ce qui n’est pas peu dire – quand la grande perche a lâché son personnage, m’emportant dans l’histoire qu’elle narrait sur "Banana Split". C’est là qu’elle a gagné, dans mon cœur, sa couronne de "fashion-fine-queen". Mais enfin, les sœurs, quelle concurrence dans cette première saison…

À lire aussi : "Drag Race France" : Nicky Doll, itinéraire d'une queen au sommet

googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434471533-0'); });

Crédit photo : France.tv Slash

Monkeypox : vacciner 250.000 personnes, ok… mais les autres ?

jeu. 11 Aoû. 2022, 11 h 36
Face à la progression de l'épidémie de monkeypox (ou variole du singe) en particulier parmi les hommes gays et bi, le ministre de la Santé assure que le dispositif de vaccination mis en place est suffisamment dimensionné, avançant le chiffre de 250.000 personnes à protéger. Mais d'où vient celui-ci, et est-il vraiment à la mesure du problème ? têtu· a enquêté. googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434409290-0'); });

"Parmi cette population cible de 250.000 personnes, nous avons la possibilité de vacciner tout le monde." Ces mots, rassurants, sont du ministre de la Santé sur RTL ce mercredi 10 août. Mais d'où vient cet objectif chiffré, que François Braun n'a pas pris le temps d'expliquer, et qui peut paraître sous-estimé alors que la vaccination contre la variole dite du singe, ou monkeypox, est préconisée pour les hommes gays et bi multipartenaires ainsi que pour les travailleur·ses du sexe ? ...

"Le fait que mes films existent est politique": Panos H. Koutras, réalisateur de "Dodo"

mer. 10 Aoû. 2022, 17 h 53
Présenté au dernier Festival de Cannes, Dodo est une comédie chorale politique et déjantée, dans l'univers queer de son réalisateur grec. Au cinéma ce 10 août. googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434409290-0'); });

Des personnages très divers se retrouvent dans une maison bourgeoise de la banlieue d’Athènes lors d’un week-end (38 heures, pour être précis) de mariage mais l’arrivée d’un dodo – un oiseau disparu depuis longtemps – va tout bouleverser en révélant la face cachée de chacun d’entre eux… Depuis 1999 et son Attaque de la moussaka géante, Panos H. Koutras a imposé un univers queer, déjanté et politique dans des films forts et sensibles comme Strella (2009) et Xenia (2014). Son nouveau long-métrage Dodo, comédie chorale complètement barrée mais très politique, est un Ovni qui reprend de nombreux motifs de ses films précédents. À l’occasion de la sortie du film en France ce mercredi 10 août, le réalisateur grec s’est confié à têtu· sur ses inspirations, son enfance, ses engagements et sa carrière. Sans langue de bois et dans un français parfait.

À lire aussi : François Ozon : "Fassbinder a toujours évoqué l’homosexualité de façon radicale"

Quelles ont été les inspirations de Dodo, votre nouveau film présenté à Cannes et qui sort désormais sur les écrans français ?

Panos H. Koutras : Ce film, pour moi, c’est un peu le produit d’une middle age crisis. Je n’allais pas très bien et quand j’ai dit ça à mon mari, il m’a dit : "Mais tu vas vivre combien de middle age crisis ?" ! D’ailleurs dans le film je parle littéralement de ces moments de tournant dans une vie. Dodo, c’est un peu une synthèse de tous mes films : il y a un peu de la moussaka, un intrus qui arrive dans une société, et il y aussi des personnages de mes autres films qui reprennent vie. Je suis fasciné par cet animal, le dodo, depuis Alice au pays des merveilles qui m’a beaucoup marqué quand j’étais enfant, puis adolescent. Et même après, puisque je me souviens que, jeune homme, j’avais pris du LSD avec une copine et qu’on se lisait des chapitres du livre ! J’étais fasciné par cet animal disparu au même titre que les enfants peuvent être fascinés par les dinosaures. J’aime le principe du film choral, et ce depuis mes débuts, j’ai beaucoup pensé à L’âge d’or de Luis Bunuel ou au cinéma de Robert Altman, qui étaient un peu mes références. Et j’avais aussi depuis longtemps l’idée de l’inconnu qui frappe à la porte, dont on ne peut pas se débarrasser et dont on se rend compte ensuite qu'on ne peut plus vivre sans lui. Dodo, c’est le résultat de plein d’idées et de désirs qui m’ont poursuivi pendant des années. Tous mes films sont très personnels, je n’en fais qu’un tous les cinq ans en général. Là, cela m’a pris plus longtemps à cause de la crise du Covid et celui-ci est peut-être encore plus absurde que les autres au départ, même si on voyage dans plusieurs genres : comédie, film social, entre le ridicule et le tragique....

Bande-annonce : "Do Revenge", le prochain film lesbien de Netflix

mer. 10 Aoû. 2022, 15 h 03
Forte de sa notoriété acquise grâce à Stranger Things, Maya Hawke sera la tête d'affiche d'un nouveau film pour Netflix, où elle campera un autre personnage lesbien et donnera la réplique à Camila Mendes (Riverdale). googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434409290-0'); });

On l'a adorée en lesbienne débrouillarde dans Stranger Things, on la retrouvera en lesbienne revancharde dans Do Revenge. La jeune actrice Maya Hawke est au casting de ce nouveau film estampillé Netflix qui sera ajouté le 16 septembre sur la plateforme de streaming. Un teen movie qui, au vu de la bande-annonce tout juste dévoilée, semble dans la lignée du classique Heathers. On y reconnaît également Camila Mendes, comédienne révélée dans Riverdale.

À lire aussi : "Anything's Possible" : une rom-com queer et exemplaire

Si tu me venges…

Intitulé Si tu me venges... en VF, le film contera l'histoire de Drea (Camila Mendes), une lycéenne populaire dont la réputation est mise à mal par son petit ami après qu'a fait fuiter des photos sexy d'elle. La jeune femme fait la rencontre fortuite d'Eleanor (Maya Hawke), qui est quant à elle victime d'une vicieuse rumeur lancée par l'une de ses camarades de classe. Les deux adolescentes se mettent d'accord pour se venger mutuellement, fomentant un plan afin de redorer leur image publique. Une solide amitié naît alors entre elles, voire un peu plus que ça.

À la réalisation de Do Revenge, on retrouve Jennifer Kaytin Robinson, à qui l'on doit notamment la comédie romantique Someone Great ainsi que la série féministe Sweet/Vicious. Elle a également signé le scénario du dernier film Marvel actuellement en salles, Thor: Love and Thunder. Côté casting, le tandem de jeunes comédiennes partagera l'écran avec Ava Capri (Love, Victor), Austin Abrams (Euphoria), Alisha Boe (13 Reasons Why) ou encore Sophie Turner (Game of Thrones).

À lire aussi : "Stranger Things" : Noah Schnapp confirme que Will est gay

googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434471533-0'); });

Crédit photo : Netflix

"RuPaul's Drag Race" annonce trois nouvelles versions dans le monde

mer. 10 Aoû. 2022, 14 h 40
Dans le sillage du succès chez nous de Drag Race France, la franchise iconique de Mama Ru continue de faire des émules avec des adaptations désormais en préparation au Brésil, au Mexique et en Allemagne. googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434409290-0'); });

Rien n'arrête plus RuPaul's Drag Race. La compétition lancée par RuPaul en 2009 poursuit sa conquête du monde en annonçant la mise en chantier de non pas une, ni deux, mais trois nouvelles déclinaisons à l'international. Les aficionados de la franchise ont en effet repéré que World of Wonder, la boîte de production en charge de l'émission culte, avait ouvert des castings au Brésil, au Mexique ainsi qu'en Allemagne. Nul doute donc que ces versions inédites débarqueront bientôt dans leurs pays respectifs.

À lire aussi : "Drag Race France", épisode 7 : mini twist et maxi déception

Shantay, you stay

Des fans spéculent déjà quant à l'identité des hôtes potentielles de ces adaptations à venir. Concernant Drag Race Brazil, ont été évoqués les noms de Pabllo Vittar, une drag queen populaire qui s'est aussi imposée comme une popstar à ne pas sous-estimer, et de Grag Queen, qui a remporté l'année dernière la compétition de chant Queen of the Universe. Quant à Drag Race Mexico, le nom de Valentina – qui avait été révélée dans la saison 9 de RuPaul's Drag Race avant de revenir dans la quatrième édition All Stars – est celui qui revient le plus fréquemment.

Quoi qu'il en soit, la franchise Drag Race se porte donc bien. Jusqu'ici, l'émission phare de RuPaul a déjà donné naissance à quelque douze adaptations dans tout autant de pays. L'incontournable compétition de drag queens est ainsi présente en Thaïlande, au Royaume-Uni, en Espagne ou encore au Canada… et, vous l'aurez noté cet été, en France, où la première saison de Drag Race France est sur le point de clore sa première saison. Alors, qui de Paloma, La Grande Dame ou Soa de Muse y remportera la couronne ? Réponse dès ce jeudi 11 août sur France.tv Slash, et samedi en dernière partie de soirée sur France 2.

À lire aussi : "Drag Race France", house music et violences policières : entretien avec Kiddy Smile

googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434471533-0'); });

Crédit photo : Paramount+

Les Spice Girls vont se réunir dans un docu-série

mer. 10 Aoû. 2022, 11 h 13
Des retrouvailles sont en préparation pour Geri, Emma, Mel C, Mel B et Victoria. L'équipe de The Last Dance sur Netflix planche actuellement sur une série documentaire autour du girls band culte. googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434409290-0'); });

C'est le moment que les fans quémandent depuis une éternité : les retrouvailles des Spice Girls. À défaut de se reformer pour une tournée, les membres du groupe anglais ont toutes dit oui à une réunion dans le cadre d'une série documentaire retraçant leur glorieuse carrière. Et, oui, insistons bien sur "toutes" pour souligner l'inclusion de Victoria Beckham dans ce projet, alors qu'elle nous a habitués à ne pas vouloir revivre ce pan marquant de sa vie.

À lire aussi : "Renaissance" de Beyoncé : un pont entre les générations et les luttes

L'équipe de The Last Dance

Comme le rapporte le média britannique Metro, l'équipe derrière le docu-série The Last Dance – centré sur la trajectoire de Michael Jordan et disponible sur Netflix – planche sur ce projet d'envergure. "Le réalisateur et tout le concept par rapport à comment ça a été filmé sont très, très, très bons, a déclaré Mel B à propos de The Last Dance lors d'une apparition à la télévision australienne. Donc on va faire notre propre version avec lui." Cette série documentaire sera l'occasion d'honorer tout le chemin parcouru depuis les débuts du groupe en 1994.

Les fidèles des Spice Girls avaient bien flairé, depuis quelque temps, que quelque chose se tramait à l'approche du 25e anniversaire de Spice World, leur film sorti en 1997. Pour l'heure, aucune chaîne ou plateforme de streaming ne semble associée au projet mais nul doute que beaucoup doivent être intéressées par la réunion des cinq Spice Girls.

À lire aussi : Oliver Sim : "La honte, c'est comme les champignons : ça prolifère dans le noir"

googletag.cmd.push(function() { googletag.display('div-gpt-ad-1621434471533-0'); });

Crédit photo : Spice Girls via Instagram